Biographie

Gilles Leyers, né en 1979 au Grand-Duché de Luxembourg, est un jeune organiste qui a noué une relation très osmotique avec la musique baroque.

Après avoir obtenu le prix supérieur avec grande distinction au Conservatoire de la Ville de Luxembourg, puis son Bachelor of Music au Conservatorium van Amsterdam, il remporte en 2010 le prestigieux prix ECHO Young Organist of the Year et devient ainsi le premier Luxembourgeois lauréat d'un concours international d'orgue.

Infatigable, Gilles Leyers aime se frotter aux grands. C'est dans cette optique qu'il a appris et s'est perfectionné auprès de Jacques van Oortmerssen, Jean Boyer, Pierre Nimax Jr., Harald Vogel, Gillian Weir et même Howard Crook.

Un temps organiste titulaire de l'orgue Stahlhuth (1912) de l'église Saint-Martin de Dudelange et de l'orgue Westenfelder (1971) de l'église Saint-Michel de Luxembourg, Gilles Leyers s'adonne désormais plus volontiers au nomadisme des concerts et festivals.

Il accompagne régulièrement divers ensembles : les Solistes Européens, l'Ensemble Vocal du Luxembourg, Cantica, les Amis du Chant Luxembourg.

Il se produit aux côtés de Jean Guillou, Olivier Latry, Naji Hakim, Ben van Oosten, Daniel Roth, Pierre Pincemaille, Wolfgang Zerer, Loïc Mallié, Yves Castagnet lors de festivals tels entre autres Bruxelles Ses Orgues, le Festival Organistico Internazionale Città di Treviso e della Marca Trevigiana, le Festival international d'orgue de Fribourg, le Festival international de musique d'orgue de Dudelange ou l'Internationaler Orgelsommer de Trèves.

Tout en ayant une prédilection toute particulière pour la musique baroque (Johann Sebastian Bach, Dietrich Buxtehude, Jan Pieterszoon Sweelinck, Johann Ludwig Krebs), une musique authentique dont les notes expriment des sentiments ô combien universels qui, se laissant instantanément deviner, vont droit au cœur, Gilles Leyers aime aussi interpréter la musique romantique et contemporaine. La première, à la fois si exigeante pour son interprète et si fluide pour son auditeur, et si bien représentée par Louis Vierne, Alexandre Guilmant, Felix Mendelssohn ou Charles-Marie Widor, l'inspire par son côté pictural et sa faculté à savoir si bien transporter dans le monde irréel des rêves et de la fantaisie. Des créations contemporaines, Gilles Leyers retiendra les novatrices, épurées, mais harmonieuses, où chaque note est essentielle, telles celles composées par Marcel Dupré, Ad Wammes, Peter Planyavsky, Jos Kinzé.

Et chaque période relevant d'un son propre, Gilles Leyers, puriste dans l'âme, adapte, quand il le peut, son répertoire en fonction de l'orgue mis à sa disposition, lequel sera de préférence historique. 

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Google+ Social Icon